L’été est passé tel un coup de vent et la rentrée a suivi dans la foulée. Celle au collège, celle du fils, puis celle à l’université. Entre les corrections, les lectures et les lunchs à faire, je confirme: je n’ai définitivement plus 20 ans. Je cligne des yeux et voilà qu’une heure est passée. Comment puis-je avoir autant de choses à faire? À croire que la liste s’allonge sans me consulter!

Bref… je suis encore (4 semaines plus tard) dans le rush de la rentrée. Ce n’est pas insurmontable, loin de là: 5-6 textes à lire par semaine, mettre le site à jour, corriger des travaux étudiants, vérifier l’agenda du petit, avoir trop de réunions, faire des visites d’écoles, m’assurer que mes étudiants réussissent, travaillent, s’accomplissent… asns oublier de préparer des interventions sur mes lectures…

Pris un à un, c’est très peu, en fait, ça se fait même sans réfléchir, mais au final, je réalise que c’est beaucoup de peu qui remplissent mes journées. Mon cerveau passe d’un dossier à un autre sans avoir le temps de s’y poser . Dossier bouclé, on zappe sur le prochain. Je pense que le plus épuisant, en fait, c’est devoir penser à plein de choses en même temps (hormis les lectures pour mon cours et le boulot, je dois être originale pour le repas du soir et varier les lunchs du petit – et le ménage? ça attendra un peu).

Au moins, il y a eu des vacances. De grandes vacances, reposantes à souhait. J’en ai donc profité pour terminer Un cœur vide, et comme il s’agissait d’une pseudo-suite à Cœur de verre, je l’ai relu et envoyé dans la foulée, motivée à ne pas faire traîner les choses. L’éditeur l’ayant accepté, il paraîtra vers juin 2019. Fin d’un faux diptyque que j’aime beaucoup. Soulagement dans ce trop-plein de choses à faire.

En parallèle, j’ai regardé dans mes tiroirs et comme l’envie de démarcher une maison ne me disait franchement rien, j’ai décidé de confier L’Amour? En prime! à un agent (très chouette, d’ailleurs). Cela m’a forcé à faire le ménage de mes tiroirs. Au moins, cela me fait une chose de moins à laquelle penser.

Heureusement d’ailleurs, puisque mon temps est suffisamment rempli depuis la reprise!

La bonne nouvelle? C’est l’automne! Et c’est ma saison préférée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.