Je ne sais pas si c’est la technologie, le temps qui passe ou moi qui vieillis (cette option est fort possible), mais les bilans me démoralisent toujours un peu. Même quand je fais beaucoup, j’ai souvent la sensation de faire du sur-place. Pourtant, 2018 a été une bonne année, mais avec le temps, je constate que les mauvaises choses ont tendance à contaminer les bonnes.

Pour ceux qui préfèrent les résumés plus visuels, il suffit de suivre le lien vers mon bilan 2018 que j’ai alimenté à quelques reprises, cette année. Pour les autres, en vrac: j’ai eu 6 parutions en 2018 et 4 sont prévues pour 2019. Je tiens ma résolution de lever le pied au niveau de la publication pour me consacrer davantage à ce qui me fait plaisir: l’écriture. Le souci, c’est que, là non plus, ça n’a pas été aussi productif que les années précédente. Alors que j’étais toujours autour de 400 k par an, voilà que je viens de tomber à 300 k. Motivation? Études? Envie de prendre du recul face au monde de l’édition? Un peu de tout, je crois.

Au-delà des chiffres, je suis parvenue à terminer 3 romans et j’ai pris un agent pour un titre (même s’il me fait bosser dur!) De ce fait, si 2018 a été une année décisive, 2019 sera forcément une année de transition. On laisse aller, on respire et on retrouve l’inspiration. Il n’y a que ça de vrai, après tout.

Cela dit, je suis en sabbatique pour toute la session d’hiver afin de pouvoir avancer ma thèse, et ma rentrée est bien plus occupée que vous pourriez le croire! Je reviendrai sûrement vous en parler!

Et parce qu’il est coutume de le faire, je prends une toute petite résolution, mais de taille pour ce volet: ne travailler qu’avec des gens qui croient en mes textes. J’ai déjà un boulot (et il prend du temps), une famille (qui prend aussi du temps) et – en prime – je suis aux études (j’entame bientôt la rédaction, ce qui est tout sauf une mince affaire), je n’ai donc ni le temps ni l’envie de me prendre la tête pour ce qui ne devrait être que du bonheur. Courir après mon dû, apprendre mes parutions sur les réseaux sociaux, voir mes couvertures changer sans qu’on daigne m’en informer…, j’ai déjà donné. Je n’ai vraiment pas de temps pour ces bêtises. Out!

Sinon, ma vraie résolution pour 2019? Rire davantage. Retrouver de la lumière dans mes zones d’ombres. C’est tout simple. Ou presque 😉

Je vais donc activer mon onglet 2019, mais j’ai bien peur qu’il soit mis à jour beaucoup moins souvent, cette année! À l’avance, je m’en excuse!

Et je termine ce petit billet en vous souhaitant sincèrement une très belle année 2019, pleine de douceur et de petits plaisirs.