Billets

La montagne russe

L’automne est ma saison préférée. Et depuis que je marche tous les matins, je le vois s’installer dans chaque arbre que je croise (vous pouvez voir quelques images sur mon Instagram, au besoin). Cette année, je prends le temps de sortir. Je prends le temps de faire le vide, le matin, avant de démarrer ma journée (c’est facile: mon fils commence l’école tellement tôt que je suis déjà dehors, autant en profiter!) Je fais le tour du parc. Je pourrais faire le tour du quartier et me promener dans les rues avoisinantes, mais au parc, je peux mettre ma musique et marcher sans avoir à me soucier de mon environnement (et des voitures, des vélos, de n’importe quoi). Là, je bulle. Et c’est si agréable!

Déjà octobre. Comme chaque année, la rentrée prend toute la place, surtout cette année. J’ai fait un nombre incalculable de capsules sur tous les logiciels que j’enseigne. Et il y en a!

Quand septembre s’est terminé, je voyais les bilans d’écriture de mes copines tomber. Et moi, du haut de mon premier octobre, j’ai eu la sensation d’avoir fait du sur-place durant ce mois de rentrée. En vérité, je n’ai presque rien écrit. J’ai préparé des cours, organisé mes cours, je me suis assurée que les cours se passent bien (à distance, pour la plupart) et que mes étudiant.e.s passent au-travers. Et comme j’ai bientôt terminé toutes mes capsules (en ligne, en prévision de), j’ai (enfin) un peu de temps pour respirer. Et si je peux respirer, je peux aussi créer.

De ce fait, si j’ai moins de 8 000 mots au compteur pour tout le mois de septembre, j’ai déjà plus de 15 000 en octobre. La preuve que quand l’espace se fait, les choses se placent d’elles-mêmes. Parce que dans ces temps complexes, il faut aussi se faire plaisir. Trouver du temps pour soi, et souvent, on s’oublie dans l’équation.

Le seul souci, c’est que le roman que j’écris vient de basculer du côté sombre de la force (et accessoirement, il a tapé le 50k!)

Mais ça, c’est un petit problème. Passons.

Dans le même ordre d’idée, j’ai aussi transmis des manuscrits, ces derniers temps, et j’ai fait quelques tours de montagnes russes. Ma tête est en mode triple vrille. Oui, non, oui, non. Arrive la valse des négociations, mais ça ne débouche pas toujours sur un contrat. Et si j’étais en mode j’organise mon 2021 (ou mon 2022, vu la pandémie)… surprise! il y aura probablement une publication ce décembre! J’avoue que je ne l’avais pas vu venir celle-ci 😉

Bref, c’est à suivre!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.