Bref retour sur 2022

Déc 19, 2022 | Blogue | 0 commentaires

Je fais toujours un petit bilan à la fin de l’année pour essayer de relativiser les choses. Pour cause! Les jours passent vite, et la plupart du temps, je n’ai pas le temps de voir le mois qui passe que je suis déjà au suivant. Avec les cours, la famille, les soucis qui nous tombent dessus et les multiples publications de l’année, j’avais la sensation que je n’arrivais plus à écrire (et mon bilan le confirme). C’est donc une année en montagnes russes.

Cet automne, particulièrement, le quotidien a pris toute la place entre la préparation de lunchs et les six groupes à gérer…

Mais j’ai survécu! (sinon je ne t’écrirais pas! héhé)

2022 a été une année de folie! J’ai beaucoup publié, mais je dois admettre que l’écriture m’a manqué. J’ai même cru que j’allais faire ma pire année d’écriture depuis 2012. Entre les révisions éditoriales, les corrections, les relectures… c’était extrêmement chargé en tâches à accomplir, ce qui laissait beaucoup moins de temps pour la création.

Oui, publier, c’est chouette, mais c’est exigeant. 

On a eu quelques coups durs. Des larmes partagées en famille. Des moments de deuil à faire. La vie est rarement une ligne plane. Elle est rarement simple aussi… 

Et puis le nano est arrivé et il m’a fallu replonger dans ma petite bulle à moi. YAY! (ça m’a permis d’écrire un roman en deux semaines!) La preuve que ça me manquait!

Et parce que j’en ai beaucoup parlé au salon du livre, je suis retombée dans mon historique et je l’ai terminé (double YAY!) Alors oui, quand vous me parlez de mes textes qui traînent, ça aide! La preuve! hahaha

Fin décembre (là là), j’ai enchaîné sur la relecture de Coeur de vide et Un coeur vide que j’ai remis en pages. Il est beau! J’aime ça fait des beaux objets! Je vais donc pouvoir l’autopublier sous peu.

Bref, ma fin d’année ressemble en intensif au reste de cette année: une belle folie. Il y a de la fatigue, oui, et un rhume qui m’aime un peu trop longtemps, mais les vacances sont là (enfin!)

Mais… trêve de bavardage, voici, en chiffres, à quoi ressemble mon année 2022:

 

romans publiés

roman autopublié

romans réédités

romans terminés

Niveau écriture, ce n’est (finalement) pas ma pire année, mais ça arrive en deuxième position et pas de tant que ça. Rien pour se plaindre (j’ai quand même publié beaucoup), mais ça prouve que c’était une année complexe et, somme toute, difficile pour l’écriture.

Et quelque chose me dit que 2023 ne sera pas tant de tout repos non plus. Je reviendrai faire une petite to-do liste de voeux pieux début janvier.

Mais plus que l’écriture et la publication, j’ajoute un petit bilan d’humanité pour parler de ce qui ne paraît pas dans les chiffres. Mon infolettre est encore minime (merci aux inscrit.e.s), mais j’ai de si beaux échanges avec mes lectrices (oui, vos mails me font du bien!)

J’ai aussi un groupe de bêta-lecteurs motivants (merci de me pousser à continuer mes histoires même si ça va un peu n’importe ou – et à me lire en temps réel – et de faire des folies en groupe). Si je suis en feu, ce n’est pas pour rien!

D’ailleurs, j’ai eu tant de plaisir à revoir des gens au salon du livre qu’il me tarde déjà de recommencer. C’est épuisant, mais c’est nourrissant aussi. Il y en a déjà 3 voir 4 de prévu en 2023! Chers virus, fichez-nous la paix, please!

Niveau pédagogique, je souligne que j’ai eu deux groupes vraiment chouettes cette année. Des groupes qui me donnent envie de revoir mes cours, de les améliorer pour eux, de les pousser à aller plus loin. Des beaux humains, quoi.  Souvent, on entend les gens se plaindre de leur travail, moi j’aime ma job. Je l’aime vraiment. Beaucoup!

Comme toujours, je préfère regarder le bon côté des choses, même si je le mentionne, il y a eu des choses vraiment tristes à gérer, cette année. Mais ce qui compte, ce sont les jours qui passent et ce qui reste à venir.

 

Et pour ça, je suis prête! Enfin… après des petites vacances, hein!

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *