Skip to content

La mise en page

Pour formater son roman de façon adéquate, vous pouvez simplement récupérer un document Word au format qui vous intéresse à partir de la plateforme Amazon. Les marges, la numérotation des pages, la police de caractères, les différentes sections… tout est déjà prêt. Si vous savez faire copier-coller (en désactivant la mise en forme), ce sera un peu long, mais relativement simple à réaliser.

Vous pouvez jouer avec votre mise en page, en vérifiant les césures (coupures de mots), en mettant des lettrines ou en choisissant une jolie police de caractères pour vos titres de chapitres. Je vous l’ai dit : vous êtes seul maître à bord! Profitez-en!

Si vous manquez d’idées, n’hésitez pas à regarder ce à quoi ressemble les livres de votre bibliothèque. Personnellement, j’adore les livres chez AdA. Ils sont toujours formatés joliment, avec des lettrines au début de chacun des chapitres. D’ailleurs, quand je m’autopublie, je m’inspire souvent de leurs mises en page.

Si vous souhaitez ajouter des images dans votre roman, allez-y! Mais n’oubliez pas de vous assurer de la qualité de celles-ci afin que l’impression soit adéquate, et assurez-vous d’avoir les droits!

Si vous avez un Mac et un budget, jetez un œil sur le logiciel Vellum. Il permet de créer une mise en page très jolie et d’exporter le format numérique par la même occasion. Juste pour ce logiciel, je suis jalouse d’être sur PC (mais ça va, je me débrouille très bien quand même!) Comme tous les auteurs autoédités en parlent. C’est signe qu’il doit être pas mal du tout!

Autrement, regardez des tutoriels sur Word ou sur Pages. J’essaierai d’en ajouter si cela vous intéresse!

ajax-loader