Skip to content

La typographie

Pour que votre mise en page papier soit réussie, vous devez absolument vous soucier de la typographie. En impression, la police choisie est souvent Garamond (plus petite, elle consomme moins de papier et elle utilise également moins d’encre, ce qui la rend plus économique). Jamais de Times New Roman (c’est pour les manuscrits, uniquement).

Hormis la question de la police de caractères, il y a plein de petites choses à savoir et dont il vaut mieux tenir compte pour avoir un livre au look professionnel : notamment que les dialogues se font avec des tirets cadratins (—) (et non un simple tiret (-), le tout suivi d’un espace insécable (qui ne peut pas être divisé). Ce même type d’espace est également utilisé avant les : ; « ou » (pour ne pas qu’ils apparaissent en début de ligne).

Pareil pour les chapitres. Ceux-ci devraient commencer sur une page impaire (soit à droite, dans un livre), parce que c’est plus esthétique (mais pas toujours écologique, surtout si vous avez des chapitres courts). Là, c’est une manœuvre assez périlleuse à faire avec Word avec les sauts de sections. Faites-le en dernier lieu!

Si vous voulez vérifier votre manuscrit, utilisez l’outil sur le site Atramenta. Même si l’outil est simple d’utilisation, il est complexe de réparer toutes ses erreurs! D’ailleurs, ce site vous permet également de créer vos fichiers numériques (epub, mobi et même pdf) complètement gratuitement et compatible avec toutes les plateformes! À découvrir sans faute!

ajax-loader