Skip to content

La structure de phrase

Il y a quelques années, j’ai mis un texte sur internet et j’ai reçu des tas de retours : des bons, des mauvais, des éléments à corriger, etc. Puis, un jour, quelqu’un a écrit : attention aux structures de phrases identiques.

Sur le moment, je n’ai pas compris son message. Puis je me suis relue à voix haute pour faire un constat tout bête : cette personne avait raison.

Pour ma défense, quand je suis dans mon premier jet, j’écris vite. J’essaie surtout d’expulser l’histoire, mais quand vient le moment de relire, j’oublie parfois que mes scènes peuvent être livrées de plusieurs façons. C’est mon histoire, certes, mais il m’incombe également de la rendre la plus digeste possible pour mes lecteurs.

C’est là que l’écriture entre en compte.

Dans la plupart des récits, on cherche à décrire l’action. X fait ceci. X fait cela. X dit ceci. X dit cela. Cela semble réducteur, mais quand on lit des premiers jets, on a souvent la même structure de phrase qui revient. Il faut tenter de les varier, de rendre les paragraphes plus fluides, de casser le rythme.

Un truc tout simple : si vos phrases commencent toujours par Il ou par Elle, ou alors par Je (dépendamment de votre point de vue), variez-les. Commencez sur l’action directement.

Exemple : Emma téléphona à Joël quand un détail lui revient à l’esprit.

Exemple modifié : Se remémorant un détail, Emma composa à nouveau le numéro de Joël.

Dans l’exemple modifié, je casse le rythme et je précise l’action dans un même temps, mais il est vrai que les participes présents (remémorant, décidant, et autres verbes de cet ordre), ne sont pas reconnus pour être agréables à lire. Il faut donc, comme pour l’ensemble des mots choisis, y aller avec un juste dosage.

Exemple amélioré : Dès qu’elle se remémora un détail, Emma s’empressa de rappeler Joël.

C’est tout simple (ou presque, comme toujours!).

Si vos phrases sont toujours très courtes, essayez d’en fusionner deux ensembles ou de donner plus de précision à l’action. Variez les rythmes aussi. Certes, ce n’est pas de la poésie, mais il n’empêche pas que la lecture reste une sorte de mélodie dans notre esprit. Vos mots doivent donner à voir et à entendre.

ajax-loader