Skip to content

Apprendre à écrire

Lorsque j’ai terminé ma première trilogie, je l’ai fait lire, relire, puis j’ai fait ce que la plupart des écrivains font : je l’ai imprimé et envoyé à plein d’éditeurs. Et il est arrivé ce qui arrive à la plupart des jeunes auteurs : mon manuscrit a été refusé. Pas une, pas cinq, mais bien une bonne dizaine de fois.

Quand on commence dans ce métier, ce qu’on voudrait, c’est un éditeur sur notre épaule pour nous expliquer clairement ce qui coince dans notre histoire. Qu’on nous pointe une scène, qu’on nous dise : tel personnage n’est pas crédible pour telle et telle raison. On voudrait voir ce qu’ils n’aiment pas et comprendre ce qui ne fonctionne pas.

Bref, on voudrait apprendre le métier.

La mauvaise nouvelle, c’est que personne ne vous dira comment écrire. Jamais. Pas même un éditeur. Ce dernier fera des suggestions et c’est souvent dans ces corrections que vous apprendrez ce qu’est un verbe faible et quels sont vos répétitions d’écriture (les mots qu’on utilisent trop souvent et qu’on ne remarque pas) ou même vos darlings (ce qui est trop vous et pas assez… votre texte).

Vous pourrez cumuler des diplômes en littérature, ce n’est malheureusement pas ainsi qu’on apprend à écrire. Certes, vous aller maîtriser un peu plus les règles grammaticales, vous aurez des recettes en poche et une connaissance des classiques, mais cela reste bien peu.

En vérité, pour apprendre à écrire, il faut écrire.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Plus on écrit, plus on maîtrise les mots, un peu comme un sculpteur. À force de sculpter, il comprend davantage son matériau, son dosage, sa façon que son argile réagit à certains gestes. etc. La métaphore est boiteuse, mais elle n’en est pas moins juste. Un pianiste arrive à jouer les yeux fermés sur son instrument, mais cela ne s’est pas fait en un jour. Il en a fallu de la pratique. Si les mots sont votre matériau premier, il n’y a pas de secret. Vous devez écrire jusqu’à ce que cela devienne plus facile à faire. Jusqu’à ce que vous arriviez à écrire la scène telle que vous la vouliez dans votre récit. Lisez pour observer comment les autres les utilisent. Apprenez de nouveaux mots comme un peintre chercherait une nouvelle couleur.

Travaillez votre matériau.

ajax-loader