Skip to content

À qui envoyer son manuscrit?

Cette question est difficile et il n’y a que vous qui puissiez y répondre. Je pourrais mettre des listes et des listes de maisons d’édition (il y en a parmi les liens de la boite à outils), mais je ne mettrai pas de liste ici pour une seule raison: les listes, ça donne le sentiment qu’il y a beaucoup de maisons (c’est vrai), mais aussi que toutes les maisons se valent.

Et ça, c’est faux.

Admettons que je publie à la fois chez Milady et Harlequin. La première maison est implanté au Québec, la second n’y est pas disponible – sauf en numérique. La première prend du fantastique, la seconde n’en publie plus. Juste sur ces deux points, elles ne s’équivalent pas dans mes critères de sélection. Imaginez si j’ajoute 3 autres critères et 15 maisons! Chacune aura ses spécificités, ses forces et ses failles. Je dois donc les distinguer dans une liste qui me sera personnelle.

Les listes sont donc toujours très délicates à aborder. Une maison peut convenir à une personne, mais pas à une autre. C’est normal. Ce n’est pas seulement une question de ligne éditoriale (ça peut l’être aussi, hein), mais ça doit également concorder avec ce que vous voulez pour votre roman (ou votre santé mentale, mais ça, c’est un autre dossier hihi).

Il n’y a pas de secret: il faut que l’auteur fasse ses recherches. C’est son travail de déterminer les maisons intéressantes, mais aussi celles où son manuscrit serait à sa place. Ça peut paraître embêtant, mais c’est le devoir de l’auteur de s’assurer que notre texte entre dans la ligne éditoriale d’une maison d’édition. Pourquoi personne ne prend la peine de regarder où il va mettre les pieds avec un contrat qui pourrait durer jusqu’à 70 ans?

Si vous ne connaissez pas un minimum la maison d’édition chez qui vous envoyez votre manuscrit, ne venez pas pleurer si cela ne fonctionne pas. Pire encore! Si cela fonctionne et que vous vous retrouvez mal casé. Car oui, il y a de mauvaises maisons et il y également des fausses maisons!

Faites vos devoirs!

Dans l’empressement d’être publiés, beaucoup d’auteurs choisissent la premières maison d’édition intéressée par leur manuscrit, mais cela n’est pas toujours une décision judicieuse, sachez-le.

Soyez prudent!

Pour aller plus loin…

Sur le Web, il y a beaucoup « d’éditeurs ». Voici quelques listes qui peuvent servir à démarrer votre recherche:

Une liste par genre sur le site de l’UNEQ (Qc).

Une liste d’éditeurs au Québec sur Publier son livre.

Une liste pour la France.

Un article de juin 2018 sur les 200 premiers éditeurs de France.

Personnellement, j’aime beaucoup les listes du forum des jeunes écrivains qui sont bien classées par genre littéraire. Il faut cependant faire ses devoirs et vérifier les sites internet (et les commentaires d’auteurs) de chaque maison de façon à ne pas tomber dans une structure qui ne vous convient pas (et sachez que les petites maisons sont mélangées avec les grandes dans ces listes, donc… attention!)

Si votre “genre” n’est pas dans la liste, faites une recherche! 

ajax-loader