Skip to content

L’édition à compte d’éditeur

Ce que le nouvel auteur ne sait pas toujours, c’est qu’il cherche une maison d’édition à compte d’éditeur. C’est-à-dire une maison d’édition qui prendra l’édition de votre manuscrit en charge du début à la finSANS FRAIS. Ce sont (bien souvent) les maisons que l’on voit en librairies ou dans les grandes surfaces. De ce fait, prenez le temps de regarder ce qui se vend : le genre, la maison, le résumé derrière, etc. C’est aussi un très bon moyen pour découvrir des maisons d’édition que vous ne connaissez pas et qui pourrait peut-être correspondre à votre manuscrit. Au passage, achetez un titre ou deux, pour vérifier que votre manuscrit concorde réellement avec leur ligne éditoriale…

Pour vous assurer qu’une maison d’édition est réellement à compte d’éditeur, jetez un œil sur leur site internet. Y a-t-il des frais? La maison propose-t-elle des services payants? Et même dans les différentes maisons d’édition à compte d’éditeur, souvenez-vous qu’il y en a des bonnes et des moins bonnes.

Besoin d’un conseil pour faire un choix éclairé? C’est simple! Regardez la disponibilité des titres d’une maison dans les librairies que vous fréquentez. Analysez leur catalogue, leur distribution, les auteurs qui y publient (les connaissez-vous un peu?) Depuis l’avènement du numérique, plein de petites maisons d’édition ont vu le jour, car désormais, on peut aisément publier n’importe quoi, avec un minimum de corrections, une couverture non professionnelle… et ramasser une partie des recettes.

Si un maison d’édition publie uniquement en numérique, ou n’a pas d’exemplaires en librairies, ça ne veut pas forcément dire que c’est une mauvaise maison, mais est-ce vraiment ce que vous voulez pour votre histoire? Pas de papier? Cela signifie souvent : pas de salon du livre! Pas de salon… pas de dédicaces. Est-ce que cela vous dérange? Ça, il n’y a que vous qui puissiez y répondre!

Hormis la taille de la maison d’édition (car il y a des petites maisons dynamiques et des grandes maisons paresseuses, pour paraphraser un autre dicton), ou le choix du format de publication (il y a du numérique, du papier ou… de l’impression à la demande), notez que si une maison d’édition n’est pas spécialisée dans un genre en particulier et publie « un peu de tout », pensez-y bien. Généralement, la raison pour laquelle un auteur signe avec une maison en particulier, c’est pour son bassin de lecteurs. Quand une maison est spécialisée, elle agit à titre de références dans un genre donné (ex: Harlequin ou Fleuve noir), et quand notre manuscrit est choisi, c’est comme si cette maison donnait une plus-value à notre histoire. Une maison qui publie de tout n’a peut-être pas un public cible dans un domaine précis, sauf s’ils ont des collections particulières et qu’ils en font la promotion. Bref… prenez le temps de regarder l’ensemble du portrait.

Avant de choisir votre maison d’édition, réfléchissez aux bonnes questions : que désirez-vous pour votre roman? Une grande maison? Des librairies? Une bonne distribution? Certes, tout ceci est l’idéal, mais jusqu’à quel niveau iriez-vous pour être publié? Qu’êtes-vous prêt à sacrifier, surtout? Le livre papier? La librairie? La légitimité de la maison? Avant d’envoyer votre manuscrit, il vaut songer à toutes ces éventualités. Une fois le contrat dans votre boîte aux lettres (ou dans votre boîte mail), il est un peu tard pour y réfléchir (même si, dans les faits, tant que ce n’est pas signé, ce n’est pas signé!)

Mais vu le temps qu’ils prennent pour vous répondre (entre 3 à 6 mois), vous aurez bien le temps d’y songer!

ajax-loader