Skip to content

La durée des droits

Un contrat, c’est souvent une cession de droits. C’est à dire que vous permettez à un éditeur d’exploiter les droits de votre roman pour X années, après quoi, vous les reprenez (le roman vous appartient de nouveau et vous pourrez en faire ce que vous voulez).

Pour combien de temps donnerez-vous vos droits à une maison? C’est une clause à vérifier absolument dans votre contrat. Si ce n’est pas indiqué clairement, c’est possiblement un contrat à vie (70 ans après votre mort!) Autant dire adieu à votre roman! Car une fois qu’il sera retiré des tablettes (parfois au bout de 3 mois), vous pourrez dire qu’il va se retrouver au fond d’un tiroir (ou plus concrètement dans un entrepôt) et qu’il aura déjà fait son temps.

En général, il y a des lois qui stipulent que vous pouvez récupérer vos droits si vous recevez un relevé sans vente durant l’année précédente. Si vous êtes dans cette situation, faites valoir ce droit et allez récupérer votre roman. Vous pouvez toujours le revoir, le proposer ailleurs ou l’autoéditer. Souvenez-vous qu’un tien vaut mieux que deux tu l’auras. Et quant à le faire dormir quelque part, autant que ce soit dans votre tiroir.

Soyez également vigilant sur la différence des termes entre le papier et le numérique. Ce sont deux contrats à part. Certains éditeurs prennent les droits à vie sur le papier, mais un temps x sur le numérique (ou l’inverse). Chaque détail compte! Si vous le pouvez, négociez. Ça ne coûte rien de demander, après tout!

ajax-loader