Bilan de mi-année

B

Juillet étant le mois qui détermine la mi-année, il serait bon (ou déprimant) de faire un mini bilan. Avec le retour de l’enseignement en présentiel (on déteste ce mot, mais ça compte, quand même) – c’est une cohorte de profs fatigués et anxieux qui sont retournés au travail, cette année. L’été dernier, nous étions dans le doute, en train de monter des vidéos tutoriels – à préparer des cours qui risquaient de se donner à distance. Et les deux semaines de pause en décembre n’ont pas suffit à nous rendre un soupçon d’énergie, surtout après ces deux années terriblement exigeantes. 

Cela dit, j’étais tellement ravie de revoir des yeux pendant que j’enseignais. Les masques m’ont parus si peu à endurer face au reste. J’avais des nouveaux étudiants avides de revenir en classe. Avides d’apprendre aussi, mais fragiles. Ils m’ont énormément nourrie, cette année. Heureusement que je les avais!

Mais pour autant, ça n’a pas été simple.

Je ne te mentirai pas: 2022 était une année TRÈS chargée – pour le travail, mais aussi en publications. Je te résume?

  • Au-delà des convenances (février 2022)
  • Liz, élue divine (mars 2022)
  • L’empreinte du loup (mai 2022)
  • La vie est non-remboursable (juil 2022)

À cela s’ajoute la réédition papier d’Interdit de m’aimer (déjà disponible depuis la mi-juin) et il y a encore la possibilité des autres rééditions à venir (Alice et Coeur de verre, un coeur vide et, oh! Après l’orage). Il y aura aussi trois publications sous pseudo à l’automne.

2022 est donc ma plus grosse année depuis… 2014 (elles sont ex-aequo). Les deux comptent 7 nouveaux titres publiés. Je ne calcule pas les rééditions, même si c’est un travail supplémentaire. Mais entre les corrections éditoriales, les corrections ortho / typo et les relectures des documents finaux… je comprends pourquoi je ne relis jamais mes livres une fois qu’ils sont publiés hahaha

Alors forcément, l’écriture en a pris un coup. Presque rien, ces 6 derniers mois. Ça me manque. Surtout qu’un texte presque terminé a déjà trouvé preneur chez un éditeur. Il faudra bien que je le termine.

Mais songeons plutôt à la suite et allons-y par étapes:

Ce que je dois faire dans les prochains mois…

  • Revoir le t2 d’Un baiser au goût de fin du monde – c’est en cours, en vérité – parce qu’il est trop court par rapport au t1 que j’ai déjà pas mal remanié (surtout la fin). Le pire, c’est que je sais comment renflouer ce volet, hein, c’est juste… il faut que je le fasse haha – et j’avoue que je n’aime pas devoir atteindre un niveau de mots précis.
  • Terminer X parce que… on l’attend!

Ce que je voudrais faire… (en plus, évidemment!)

  • Terminer mon 2e historique (parce que lui aussi, il est presque terminé!) ou un autre roman qui a besoin d’un peu d’amour pour être bouclé (rEx, par exemple).
  • Retomber dans la soupe d’une nouvelle histoire (parce que j’adore les débuts et que je suis tannée de devoir finir des livres – je voudrais juste créer de nouveaux personnages)

Pour le reste, ce sont des voeux pieux, mais je souhaite surtout des choses simples: de bons cours, de bons groupes, des projets stimulants, des belles sorties, un bel accueil pour mes romans, des lecteurs présents, de chouettes retours, de jolies rencontres (et pour ça, vivement le retour des salons), etc.

Le reste… on dira que c’est accessoire!

D’ici là… j’ai besoin de vacances, alors… ciao tout le monde!

Bel été à tous !

Un commentaire?

ajax-loader